c_disney_diaporamaOuais c'est vrai, les gens m'énervent mais parfois ils me font rire aussi. Les regarder passer est un spectacle permanent, jamais décevant, toujours éclatant. Alors que j'attendais ma miette assise dans le hall  extrêmement fréquenté d'un bâtiment du centre-ville entre l'autre miette et le quignon, les yeux un peu vagabondant en mode autonomie et les pensées divaguant d'un concept philosophique à un autre (hum... en clair, j'étais sur off...), je me suis surprise à détailler quelques personnes qui passaient, seules ou accompagnées. Et je dois dire que je n'ai pas été déçue.
c'est dingue comme on peut tous se transformer en acteur de scénettes pittoresques, hilarantes, fascinantes!
J'ai vu une mère, grande, maigre, le cheveu triste et court, penchée en avant, suivie de son clone de fille, exactement dans la même posture, avec les mêmes expressions et la même allure générale. J'ai vu un homme en tee-shirt (je vous rappelle qu'il ne fait pas chaud), comme si nous étions en juillet. Bon, faut dire qu'il avait un bronzage doré, qu'il aurait été dommage de cacher, c'est vrai. J'ai vu des enfants, que j'aurais pu penser qu'ils étaient des adultes, tant leur tenue et leur façon de s'exprimer entre eux révélaient un mimétisme de la monnaie-finance-banque "corporeycheun"!
Bref, je me suis régalée le temps d'une attente de cinq minutes et je me suis dit que peut-être, la dame, assise tout près de nous, se faisait la même réflexion en nous regardant tous les trois, le même regard vitreux, tels des ruminants regardant passer les trains. Epoustouflante nature humaine qui se donne en spectacle sans même s'en rendre compte!