2375526969_small_1Pendant très très longtemps, pour ne pas dire depuis toujours, j'avais un échéancier dans la tête. J'avais hâte. Hâte d'arriver aux vacances, hâte de partir, hâte de revoir bidule, hâte de retrouver truc, hâte d'avoir du soleil, hâte d'être à plus tard, hâte, hâte, hâte!!!
C'est terrible, non?
Je ne profitais des choses que dans l'attente de les avoir, autant dire que je ne profitais pas pleinement de ma petite vie.
Et puis, les choses se sont calées, ma petite vie est devenue ma grande vie, ma vie entière, ma pleine vie. J'ai accompli pas mal de trucs, oh, rien de bien exceptionnel mais des trucs auxquels je tenais. Je crois que je ne peux que reconnaître que mon instant présent est un instant précieux. Je suis gâtée. Je ne peux que savourer. Alors forcément, je me délecte. Quelle sérénité, quelle plénitude. Bien sûr, tout n'est pas parfait et bien sûr j'ai encore des tonnes de projets plein la tête, mais au moins ne suis-je pas en train de piétiner sur l'idée d'un futur meilleur. Le Carpe Diem n'a jamais eu autant d'écho en moi que depuis quelques années. Je me lève de bonne humeur le matin et je me couche en soupirant d'aise le soir.
Alors quand je repense à ces années où j'attendais un-je-ne-sais-quoi-de-mieux, je ne peux pas m'empêcher d'avoir un pincement au coeur. On est quand même un peu triste quand on court toujours après quelque chose qui semble s'évaporer au fur et à mesure que l'on semble l'atteindre, non?
Bon. Voilà, c'est dit. Y a qu'à profiter!!!